Par Camille Cohignac, Publié le 3 mai 2020

Printable

Cartes à imprimer - Retour du Flupa UX Camp 2019


La démarche

Les 22 et 23 novembre 2019, Flupa organisait l’UX camp à Montpellier auquel j’ai eu la chance de me rendre.

Ce genre d’évènement est l’occasion d’apprendre d’autres designers, de découvrir de nouvelles méthodes et de tester / crash tester ses propres méthodes.

Mais revenons un peu plus tôt dans l’année sur ma révélation de 2019, qui se trouvait dans le livre « Méthodes de design UX » de Karine Lallemand. L’utilisation des cartes d’idéation. Je dois dire que je suis complètement passée à côté de ces outils dans mes premières années de designer, en essayant de les utiliser sans en comprendre l’essence.

Bien sûr, il y a autant de façons d’utiliser les cartes d’idéation qu’il existe de decks de cartes différents sur cette planète. Mon préféré reste celui des cartes de Stratégies Obliques de Brian Eno et Peter Schmidt. J’en ai même fait un générateur pour mon usage personnel. Chaque carte, lorsque elle est piochée aléatoirement vient perturber la trajectoire d’une pensée et oblige à adopter un angle de vue différent.

Dans les cartes d’idéation, il y a le contenu bien sûr qui stimule la génération d’idées mais il y a aussi et surtout le format « carte ».

  • Une carte porte une idée de façon unitaire
  • Une carte peut s’utiliser seule ou associée à d’autres
  • Une carte peut être utilisée de façon aléatoire « je pioche une carte », et je réadapte ma trajectoire de pensée en intégrant ce nouveau paramètre, ou comme objet connu et prévisible, il vient aider à structurer la pensée.
  • Une carte est un élément physique elle rajoute à la stimulation intellectuelle par le sens « toucher » et la capacité que l’on a de la faire évoluer dans l’espace. De la même façon que l’utilisation de la fonction motrice vient stimuler la réflexion dans le processus de prototypage.
  • Une carte peut servir de support à la discussion en dépersonnalisant la source de cette même discussion.

En ce sens, l’atelier se fait avec la carte mais la carte ne fait pas l’atelier. Elle vient supporter et structurer le processus d’idéation.

Revenons au Flupa UX camp de Montpellier à présent, où le thème était le jeu. C’était l’occasion de partager mon enthousiasme pour ces outils. On allait créer notre propre deck. Le livrable était le prétexte. L’objectif de l’atelier était de découvrir, d’ouvrir les esprits et de générer la parole.

Un challenge complexe puisque je ne savais pas combien on allait être dans l’atelier et que je n’avais qu’une heure. Finalement, on s’est retrouvé bien plus nombreux que ce que je l’imaginais j’ai donc décidé de faire créer deux jeux de cartes.

  • Un deck de cartes pour voir ses interfaces autrement : une sorte de cartes de stratégies obliques créé par et pour des designers d'interface.
  • Un deck de cartes pour s’améliorer et s’inspirer au quotidien : l’exercice consistait à lister ces choses qu’en tant que designers nous aimerions faire plus souvent et en faire des cartes « action » pour les moments de creux.

En voici une restitution à imprimer et à mettre sur vos bureaux ! Sentez vous libre de les retrier, les remélanger, les utiliser seuls ou dans vos ateliers. Cette matière générée est libre de droits.

Ce qui est intéressant dans cet exercice ce n’est pas tellement le livrable mais c’est de voir comment chaque groupe s’est organisé pour générer des idées, les a classé. Mais pour ça, il fallait venir à l’atelier ;)

A bientôt,

Et bonne impression !

Camille Cohignac


Ils étaient présents :

  • Nabil Thalmann
  • Manon Lay
  • Estelle Limana
  • Vincent Forner
  • Emmanuelle Ithier
  • Garance Delaby
  • Adrien Auré
  • Damien Boyer
  • Sylvain IOAN
  • Laurine Marmisse
  • Johan Ayache
  • Marie Dupuy
  • Maud Procyk
  • Eunate Mayor
  • Anastasia Lieva
  • Lauren Azzis
  • Chunyi Liu
  • Laetitia Chataignere
  • Tiffany Brillard
  • Amelle Ruslier
  • Frédérick Armando
  • Marine Wagner
  • Loïc Golvan

Une question ?

Contactez nous !