Par Camille Cohignac, Publié le 25 mars 2019

Tuto workshop

[Tuto Workshop] Amélioration Continue : prenez du recul


Lorsqu’une équipe cherche à améliorer son produit digital, il arrive qu’elle vienne toquer à notre porte en nous demandant de l’accompagner pour générer des idées de nouvelles fonctionnalités via un design sprint / un atelier de design thinking...

Bien sûr que nous pouvons le faire  ! Mais est-ce pour autant une bonne idée dans l’absolu immédiat ?

Voilà un très bon résumé de la situation dans laquelle se trouvent certaines équipes produits (résumé trouvé là en anglais) : 

1. Passer des heures à développer le produit initial.
2. Mettre en production.
3. Commencer tout de suite à imaginer de nouvelles fonctionnalités à inclure dans le produit.
4. Passer des heures à développer et mettre en production les nouvelles fonctionnalités.
5. Etre déçu de voir que les utilisateurs n’accrochent pas
6. Décider que c’est parce qu’il n’y a pas assez de fonctionnalités
7. Mettre en prod 4,000 nouvelles fonctionnalités.
8. Essayer de gérer les bugs, les problèmes utilisabilité, de mises à jour, et de service client qui viennent avec chaque nouvelle fonctionnalité.
9. Ne plus avoir d’argent / d’équipe

Toute ressemblance avec des histoires existantes ou ayant existé ne pourrait être que fortuite ;)

Faites une pause ☕️

C’est gratuit et ça ne mange pas de pain (j’adore cette expression) et c’est bien là tout l’objet de cet article. Par exemple, tous les 6 mois, posez vous le temps d’une bonne journée en équipe sur votre produit et découpez-la comme suit. NB : les développeurs font partie de l’équipe, merci de vous en rappeler ;) 

Disclaimer : cela ne doit pas vous exempter de tester votre produit régulièrement auprès de vos utilisateurs ! L’exercice expliqué ci-dessous vous permet surtout de prendre un peu de recul sur votre produit, de faire du ménage et de ne pas oublier que votre socle de base existe et qu’il mérite qu’on prenne soin de lui. Un peu comme on doit prendre soin de ses pieds qui portent tout le corps… Prêt ? Place au tuto ! 


Votre journée en équipe se découpe en deux ateliers d’une demie-journée chacun. Quelques bonbons sont toujours les bienvenus. 

Le matin : Générer des idées d’amélioration

(préparation 30min + durée de l’atelier 2h). Les ordinateurs sont interdits pendant l’atelier !(Ça suffit maintenant !) 

Chaque jour qui passe, lorsque vous travaillez sur votre produit, vous observez des choses qui pourraient être améliorées ou vous recevez des feedbacks utilisateurs, des choses qui n’empêchent pas le produit de fonctionner mais qui gênent, alors il est temps de les recenser et de les exprimer ! 

  • Réunissez vous ensemble une matinée.
  • Imprimez tous les écrans du parcours sur lequel vous voulez vous poser (la planète ne vous remerciera pas mais votre produit oui…)
  • Affichez les aux murs (la peinture ne vous remerciera pas mais etc… — vous avez compris l’idée.)
  • Promenez vous chacun dans la salle en silence, à la manière d’une exposition, pendant une bonne demie-heure, avec des post-it en main et collez à côté des écrans vos propositions d’amélioration ou, si vous n’avez pas d’idée pour améliorer, ce que vous pensez être améliorable, ou tout autre information que vous jugerez importante pour rendre votre produit meilleur. 

Prenez ensuite le temps de la deuxième heure pour que chacun, écran par écran explique pourquoi il a écrit telle ou telle information et pour chaque post-it, classez-les en 3 colonnes : 

  • évident (on est sûr que si on le change ça sera mieux)
  • ab testable / user testable (on est pas sûr que ça change grand chose mais dans le doute on peut au moins le tester)
  • irréalisable (trop tard fallait y penser avant )

Un preneur de note enregistre dans un fichier chacune des remarques. Votre première colonne “évident” viendra alimenter votre backlog produit. Votre deuxième colonne “A/B testable / user testable” viendra alimenter votre roadmap recherches. Et la troisième colonne “irréalisable” viendra alimenter votre frustration (haha). 

Maintenant allez manger, votre cerveau vous en sera reconnaissant. 


L’après-midi : la tête dans les chiffres

Pour accompagner votre digestion, mettez un peu la tête dans les chiffres et répondez à ces trois questions (divisez vous par exemple en 3 équipes) : 

/!\ : Vos équipes n’ont pas accès aux chiffres ? Ajoutez cet article dans vos favoris pour y revenir plus tard et commencez déjà par traiter ce problème.

  • Qu’est-ce qui ne marche pas et pourrait être amélioré ? (en vous basant notamment sur la matière récoltée le matin)
  • Qu’est-ce qui ne marche pas et ne marchera jamais ? Pourquoi ? (prenez une décision et arrêtez cette fichue fonctionnalité, c’était une mauvaise idée, ça arrive.)
  • Qu’est-ce qui marche et qui pourrait nous inspirer ? (car bien sûr le but du jeu n’est pas d’arrêter complètement de créer de nouvelles fonctionnalité)

En fin de journée, restituez et alimentez votre roadmap avec cette nouvelle donnée. 


Au pied de la montagne

Vous avez l’impression que la longueur de votre backlog a doublé ? Imaginez juste 5 secondes si vous aviez continué à ajouter des briques sur cette maison fragilisée. Les informations que vous avez retiré de cet atelier d’une seule petite journée sont ce qui évitera à votre produit de se gangréner et ce qui vous permettra de le faire évoluer sur une base saine. Plus vous le ferez souvent, plus votre produit sera sain et plus vous pourrez expérimenter tranquillement l’ajout de nouvelles fonctionnalités ! 


Vous n’êtes pas mauvais (en plus d’être beaux et intelligents ❤)

Au delà du bénéfice de remettre à plat les choses, faire l’exercice de se poser sur votre existant est valorisant. Oui, vous avez déjà effectué des choses. Non, tout n’est pas à jeter. Ça sert aussi à se rappeler pourquoi on est là. “Ah oui, c’est vrai qu’à la base c’est ça qu’on voulait faire. On avait oublié”.

Une question ?

Contactez nous !