Tout commence au fond de mon canapé quand je me dis que pour rester connectée avec mes amis en cette période de confinement, je pourrais leur proposer un cours de yoga sur Whatsapp. Devant leur enthousiasme, je me dis alors que l’idée pourrait peut-être intéresser aussi mes collègues de travail.  

Bien sûr, en tant qu’UX designer je sais qu’il y a une différence entre les amis, qui nous suivent aveuglément jusqu’au bout du monde, et le reste du monde qui ne nous connaît pas. La peur de proposer mon idée et que personne n’y réponde, me noue le ventre. 

Evidence n°1 : nos amis ne sont pas les utilisateurs finaux du produit.
Evidence n°2 : il faut assumer ses idées face à la peur de l’échec. 

La suite de l’article est à lire sur le blog de design de la MAIF :

https://design.maif.fr/blog/case-study-le-lean-ux-applique-au-yoga-par-temps-de-confinement.html